chapitre 12.6

En attendant de prendre une décision sur : fallait-il oui ou non raconter mon passé douloureux, j’optais pour une autre tactique. Montrer à Lazarel qu’il pouvait bel et bien me faire confiance et que je pensai à lui. J’attrapai mon sac à main et en extirpai un sachet plastique.

- Tient, je t’ai acheté ça…

En le lui tendant, une angoisse me saisit la gorge. C’était un cadeau idiot !

Sur le coup, ça m’avait paru une bonne idée et maintenant…

Maintenant c’était trop tard.

Surpris, il l’attrapa et l’ouvrit. Anxieuse, j’attendais sa réaction.

- Oh, Gypsie ! souffla-t-il en attrapant le doudou marionnette du sac.

- C’est pour qu’il te tienne compagnie quand tu fais des cauchemars… marmonnai-je en me sentant débile d’avoir osé offrir ça !

Faire ce cadeau à un neveu ou quelque chose d’approchant… mais à un mec de presque 26 ans…

Laz glissa sa main à l’intérieur et agita les petites pattes du doudou :

- Génial, c’est comme le tien !

Une vive émotion déborda sur son visage. Lazarel m’attira à lui, je me retrouvai sur ses genoux.

- Merci, Gy, chuchota-il en m’embrassant tout doucement. C’est super gentil d’avoir pensé à moi, je le garderai précieusement, je te le promets.

Mince alors. Sa réaction n’aurait pas été mieux si je lui avais décroché la lune. Je ne m’attendais pas à ça.

- C’est qu’un doudou… j’aurais pu trouver mieux comme cadeau…

Laz rit . Une main toujours dans le doudou, il posa l’autre, brûlante, sur ma joue. Son regard nuit plongea dans le mien avec une rare tendresse.

- C’est parfait, Gygy.

Je me blottie contre lui, contente de voir que j’avais pu lui faire plaisir avec peu de choses. Le nez enfouit dans son cou, je humai son odeur à pleins poumons. Sans lâcher son cadeau, un bras solidement noué autour de ma taille, Laz glissa son autre main sous mon débardeur.

- J’adore ta façon de t’habiller, en jupe et débardeur, ça te va trop bien.

-J’ai cru remarquer, ouais…

Les yeux mi-clos, je le laissai caresser mon dos et y laisser des trainées brûlantes. Au bout d’un moment, ressentant l’envie de le toucher plus que ça, je me redressai à demi pour enfouir les doigts dans ses cheveux et parsemer son parfait visage d’une multitude de baisers légers. J’adorai sa figure. En une autre époque, j’étais certaine qu’il aurait pu poser pour Michel-Ange avec ses traits fins et parfaitement dessinés.

Et ces yeux…

Ces yeux magnifiques dans lesquels je voulais me perdre à tout jamais…

Lui aussi me détaillait. Ses pouces suivaient le contour de ma mâchoire comme s’il voulait l’imprimer dans sa mémoire. Il laissa ensuite son index dessiner ma bouche. Incapable de résister, je gobais son doigt. D’abord surpris, Laz laissa ensuite un sourire venir sur sa bouche de dieu tandis que je suçotais son index, appréciant sa chaleur et sa saveur. Son regard s’assombrit de désir.

- Va falloir que je demande à Alain te rallonger tes pauses midi, murmura-t-il avant m’embrasser dans le cou.

Il y a ça aussi que j’aime avec Lazarel. On ne ressent pas non plus le besoin de se sauter dessus à tout prix à chaque fois qu’on se voit, on peut se contenter de simples bisous et innocentes caresses.

lundi 31 décembre 2012 10:36 , dans L'Amour est recouvert de Sang (terminée)



1 Fan


1 commentaire(s)

  • legsims3 lun. 31 déc. 2012 16:53
    oki lol
    joyeuse fete de fin d'année et une bonne et heuruse année 2013 bisous


Votre commentaire :

(facultatif)

(facultatif)

error

Attention, les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits sur ce site.Si une personne porte plainte, nous utiliserons votre adresse internet (54.198.33.96) pour vous identifier.     



Accueil | PC | PS3 | 360 | Wii | 3DS | DS | PSP | IPHONE | Web |
Jeux du moment : Battlefield 3 PC | Battlefield 3 PS3 | Minecraft 360 | FIFA 12 Wii | FIFA 12 DS
ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à tenshiblood

Vous devez être connecté pour ajouter tenshiblood à vos amis

 
Créer un blog