chapitre 20.5

/!\ petit passage qui peut choquer

La main animée de tremblement, je serrai la poignée avant d’inspirer à fond. Je tournais la poignée et pénétrais dans mon enfer personnel d’adolescent. La fameuse chambre était restée exactement comme à mon dernier passage. La mère de Gypsie n’avait pas du oser entrer et tout était resté à l’identique, même les volets étaient restés ouverts. Du sang séché sur le parquet. Des liens abandonnés sur le lit. Du sang sur la couette. Divers jouets de sado maso qui dépassaient d’un tiroir entrouvert d’une commode. Sur l’oreiller gisait un bâillon boule et un gode. Un frisson glacé remonta dans mon dos. J’avais cru mourir mille fois dans cette pièce entre les mains de mon père et de son ami, l’enfoiré n°2, qui le rejoignait souvent pour « s’occuper » de mon cas. Ma battre, me frapper, me cogner, me violer, me brûler avec des cigarettes, m’entailler, me fouetter, me prendre en photo alors que je hurlais, m’attacher dans des positions toutes plus inconfortables les une des autres… Un véritable calvaire. J’aurais pu aller voir la Police, mais j’avais peur qu’on ne me croit pas et que mon père devienne encore pire. Machinalement, je me frottai les poignets comme je l’ai fait 100 fois auparavant lorsqu’il me libérait. Le goût de l’enfoiré numéro 2 me revient en mémoire et je retins une envie de vomir à grand peine. Il adorait s’enfoncer de force dans ma bouche pendant que j’avais les mains liées dans le dos et que mon père me prenait de force et sans préparation par derrière. Et tandis qu’ils faisaient leurs affaires, l’enfoiré n°2 me pinçait le nez. J’étais alors obligé de respirer par la bouche sauf que celle-ci était envahie par son gros machin qui butait dans ma gorge. Combien de fois avais-je cru que j’allais mourir dans cette posture humiliante ? Le bruit d’un fouet résonna en écho dans ma tête et j’eus l’impression de sentir sa morsure brûlante sur ma peau. Et la lame d’un couteau qui entaillait ma chair. Je gémis en reculant et butai contre un mur. J’entendais mes râles, mes cris, mes plaintes, mes supplications… Une pluie de coups qui s’abattait sur moi, l’interdiction de m’évanouir et subir encore et toujours de la douleur…

Et Gypsie était la fille de l’enfoiré n°2.

Je me laissai glisser au sol en me prenant la tête dans les mains. Celle là, je ne l’attendais tellement pas ! 

lundi 11 février 2013 09:58 , dans L'Amour est recouvert de Sang (terminée)



2 Fans


3 commentaire(s)

  • kuconanku962 mar. 12 févr. 2013 06:51
    Ou la la..:[
  • legsims3 lun. 11 févr. 2013 18:35
    ah merde, ça me fait pleurer.....
  • marneisere lun. 11 févr. 2013 10:54
    c'est très dur de lire tous ces sévices, mais hélas il y a toujours des détraqués pour faire ce genre de chose.... je' n'ai pas de mot pour te dire ce que je ressens...


Votre commentaire :

(facultatif)

(facultatif)

error

Attention, les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits sur ce site.Si une personne porte plainte, nous utiliserons votre adresse internet (54.211.27.61) pour vous identifier.     



Accueil | PC | PS3 | 360 | Wii | 3DS | DS | PSP | IPHONE | Web |
Jeux du moment : Battlefield 3 PC | Battlefield 3 PS3 | Minecraft 360 | FIFA 12 Wii | FIFA 12 DS
ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à tenshiblood

Vous devez être connecté pour ajouter tenshiblood à vos amis

 
Créer un blog